Un bijou en fonte et bronze – Fumel – (Lot et Garonne)

Petite nostalgie qui va nous conduire vers un trésor industriel de 1870.

Fini le temps du bonheur,  pour certains dans leur cœur

Chante encore en douceur,  la mélodie de la vapeur

C’est avec regret ,  qu’on l’a remplacée

Petit à petit le progrès, l’a tuée

Elle crachait sa fumée, sur leur chemin les gens pensaient

Que rien ne pouvait la changer, on ne peut que le regretter

Elle a été supplantée, par des gens pressés

N’ayant plus le temps de traîner, ils l’ont transformée en musée.

Qui dit musée dit passé

En effet, l’une des dernières machines encore en état de fonctionner dans le monde, véritable trésor de la révolution industrielle, la machine à vapeur de James Watt (1) est liée à la métallurgie de FUMEL.

Depuis son origine elle trône au sein de l’usine Métaltemple Aquitaine qui joue le jeu du Tourisme Industriel afin de faire découvrir ce joyau .

Une arme, la rivière

Son emplacement était stratégique près du Lot et des ressources naturelles de la région. Imposante, magistrale, dressée comme un temple antique au centre du bâtiment, elle fait corps avec lui.

Les dorures, les colonnes de soutien cannelées, les chapiteaux d’ornement, démontre l’effort déployé pour montrer la richesse industrielle de l’époque. Cette œuvre architecturale a été classée monument historique en septembre 2009.

Cette machine à vapeur alimentait une soufflerie qui entretenait la combustion du coke (2) du haut fourneau qui se trouvait dehors juste à côté.  Ce four permettait la fonte du minerai de fer.

Jusqu’en 1956, les deux balanciers de la machine, toujours équipés du parallélogramme de Watt, dansèrent jour et nuit.

Au gré des propriétaires

Ou de la situation mondiale, l’usine a fabriqué des rails ferroviaires, des plaques d’égout, des obus. La structure métallique du Centre Pompidou à Paris a été réalisée dans les années 1970 après l’arrêt définitif de la soufflerie.

(1) James Watt : Inventeur Écossais qui brevette son système de condensation en 1769.

(2) Coke : Résidu solide de la carbonisation ou de la distillation de certaines houilles grasses.

Office de Tourisme FUMEL-VALLEE DU LOT

Tél : 05.53.71.13.70

 

Michel BENTEJAC

 

Autres propositions

Partagez cet article

A propos de l'auteur

Michel BENTEJAC

(0) Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>