LAGRASSE village fortifié (Aude)

Photo: structurae.info

Dans le décor aride des collines calcaires du massif de l’Alaric, Lagrasse essaime ses vieilles maisons et ses ruelles pavées de part et d’autre de l’Orbieu. Un pont relie son abbaye à ce village fortifié, noyé dans les vignes au coeur des Corbières.

Si Lagrasse doit beaucoup à son Abbaye, le bourg tire également sa séduction de sa rivière. Sur les berges, les herbes folles s’immiscent entre les pierres pour composer un tableau authentique, que renforce son vieux pont à une arche.

Entre halle et église

Né  de son abbaye, le village s’est développé sur les deux rives de l’Orbieu et a gardé des vestiges de ses remparts médiévaux, dont la porte de l’Eau et la tour de Plaisance.

porte de l'eau

Photo: commons.wikimedia.org

tour de plaisance

Photo: beyond.fr

Le long de ses rues pavées se succèdent d’humbles maisons à pans de bois, de splendides demeures comme la maison Lautier à la façade ouvragée. Elles évoquent son riche passé de cité drapière et agricole. D’apparence austère, l’église du XIII° Siècle, de nombreuses fois remaniée, recèle un riche décor intérieur, tableaux précieux et émouvante statue d’une Vierge à l’Enfant.

Témoins du dynamisme qui régnait dans cette région au Moyen-âge, les halles médiévales accueillaient autrefois le plus grand marché des basses Corbières. Parfaitement conservées, elles continuent d’accueillir acheteurs et producteurs locaux, tous les samedis matins.

halle

Photo: audephotos.over-blog.com

L’abbaye Sainte-Marie-d’Orbieu

A elle toute toute seule, cette abbaye bénédictine est un véritable catalogue d’architecture. L’ancien logis abbatial comprend les parties les plus anciennes : la tour préromane et le dortoir. La boulangerie se repère grâce à sa belle cheminée. La chapelle abbatiale présente encore des vestiges de fresques ainsi qu’un précieux carrelage en terre cuite vernissée du XIV° Siècle. Edifiée au début XVI° Siècle, la tour- clocher rectangulaire porte à son sommet une petite tour octogonale à laquelle manque la flèche. Les cent cinquante marches d’un escalier à vis mènent à la galerie qui offre un large panorama sur les collines environnantes. Vaste ensemble de style classique, le Palais Neuf et le Cloître à grandes arcades remontent tous deux au XVIII° Siècle. Un résumé de huit siècles d’architecture.

abbaye

Photo: chanoines-lagrasse.eu

Un sentier botanique baptisé « Lo Romanissat » sinue au coeur d’une forêt de pins permettant de découvrir près de quarante plantes médicinales et aromatiques.

Michel BENTEJAC.

Autres propositions

Partagez cet article

A propos de l'auteur

Michel BENTEJAC

(0) Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>