GAVARNIE (65120) Transhumance de la Bernatoire

Le 24.07.2012

Environ 1000 vaches aragonaises vont traverser la crête frontière du Massif du Mont perdu au niveau du lac de la Bernatoire pour paître en territoire français. Le versant français des estives d’Ossoue offrant une herbe moins sèche et abondante, les vaches espagnoles y restent en pacage jusqu’à la mi-septembre.

Une randonnée insolite et accessible à tous (prévoir 4 h 30 aller et retour).

Transhumance

Cette transhumance du latin trans, de l’autre côté et humus, la terre , demeure une tradition bien ancrée des Pyrénées. Elle est l’héritage vivant d’accords ancestraux du 13è siècle entre les bergers de la Mancommunidad de la vallée de Broto (Nord Aragon) et la Commission Syndicale de la vallée de Barèges. Ces accords oraux dits de Lies et  passeries (liens et paix) seront confirmés par le traité de Bayonne de 1862 qui régule les droits de pacage des différentes vallées et trace avec précision la frontière franco-espagnole pyrénéenne.

Cette transhumance symbolise aujourd’hui l’entente toujours vivace entre les éleveurs français et Aragonais et témoigne des valeurs universelles qui ont valu au massif du Mont perdu son inscription sur la liste du patrimoine mondial de L’UNESCO .

Au delà de son caractère transfrontalier et patrimonial, cette transhumance offre aux visiteurs un paysage à la beauté époustouflante. La vue sur le lac en contrebas du col de la Bernatoire (2336 m), formé dans un ancien cratère est exceptionnelle.

Tél : 05.62.92.99.56

 

Michel BENTEJAC

 

Autres propositions

Partagez cet article

A propos de l'auteur

Michel BENTEJAC

(0) Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>