Bandeau Rugby Sport & Loisirs — 29 avril 2014
Elastoplaste

Il y a longtemps, l’huile de camphre était l’inconstestable panacée des rugbymen, et son parfum irremplaçable flotte encore dans les sinus de nombreux joueurs. Au fil du temps, la vielle boite à outils dans laquelle s’entassaient les flacons de camphre et les mauvaises pommades s’est peu à peu transformée en laboratoire ambulant. Un produit nouveau a ainsi envahi le corps de joueurs comme une plaque d’eczéma. Sorte de scotch médical, l’élastoplaste règne depuis trente ans en maître de la pharmacie. Polyvalent, bon à tout faire, sans jamais pour autant faire de miracle, il vient au secours de toutes les angoisses des joueurs et les transforme à la moindre alerte en copies de Ramsès. Bon nombre de joueurs évoluant sur les prés des quatres coins de France ont été surnommés « la momie » tellement ils étaient couverts d’élastoplaste!

Un vieux reste d’entorse, un chou-fleur encore sensible, un doigt coupé, une épaule fébrile? Sans même approfondir le diagnostic, le soigneur déroule machinalement quelques mètres de bande adhésive sur la partie « blessée », et le joueur rassuré repart au front sans mot dire. L’élastoplaste est une espèce d’antidote à tous les maux, un talisman, et personne ne se permettrait de mettre en doute ses vertus.

 

Elastoplaste

Il est devenu le compagnon de tous, l’allié du kiné, le calmant de l’entraîneur, parfois même la risée des anciens restés fidèles à la vieille éponge magique. Et combien d’épouses, d’amies ou de conquêtes d’un soir se sont collées amoureusement contre leur guerrier tellement de colle résulte de ce bandage qui fait courir le boiteux, sauter l’handicapé et jouer l’infirme….!!

 

 

 

Steve DACHARRY

Autres propositions

Partagez cet article

A propos de l'auteur

Steve DACHARRY

(0) Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>