Bandeau Rugby Sport & Loisirs — 11 septembre 2012
Demi de mêlée

Rémora des joueurs du pack, il doit être à la fois un chef et un stratège.

L’archétype du demi de mêlée pourrait être Astérix, qui aurait sans doute fait une sacrée carrière si l’Armorique avait eu une équipe!

Numéro 9, joueur charnière assurant la jonction entre les avants et les arrières, le demi de mêlée orchestre la mêlée fermée et décide des orientations du jeu avec la méticulosité du géomètre. En rugby, la faute la plus bénigne est sanctionnée par une mêlée : un ballon échappé, une passe légèrement en avant, et ce sont seize gaillards qui convergent à pas lourds pour former un tas, dont le demi de mêlée est le maître de cérémonie. Il introduit le ballon sous la nef humaine et dirige l’empoignade, tel un cornac sur le dos d’un éléphant trop occupé à pousser pour pouvoir réfléchir. Le ballon gagné sert ensuite de nourriture offensive pour toutes les ouailles des lignes arrières.

En bon stratège,

le demi de mêlée évalue d’un coup d’œil les positions adverses, la météo du jour et l’état de ses troupes, puis il impulse le mouvement. Ouvrir vers son alter ego des trois-quarts, le demi d’ouverture, pour une offensive au large? Rester dans un petit périmètre en confiant la balle à un avant qui ira tête baissée percuter la défense adverse? Tenter sa chance en se faufilant dans un espace laissé sans surveillance….Personne ne décidera à sa place. Comme les initiatives les plus importantes lui reviennent, on suppose qu’il a la « comprenette » rapide et des aptitudes au commandement. En bon éclaireur, il doit indiquer la route, engueuler les retardataires et les fainéants, se faire obéir à tout prix. Les entraîneurs sont d’ailleurs toujours rassurés de le voir hurler sur le terrain!

On dit du demi de mêlée qu’il doit avoir les yeux dans le dos,

mais c’est parfois loin devant, derrière la ligne de front, que l’adversaire est le plus fragile. Un angle perdu au fond du terrain, la sentinelle partie boire un coup ou en train de mater les filles dans la tribune, et le demi de mêlée devient aussitôt un artificier de proximité. D’un coup de pied tout en finesse, il expédie la balle dans un coin oublié et sème la panique dans la défense, prouvant sa vista que le public ne manquera pas d’applaudir. On aime aussi ses gestes techniques impressionnants, comme la passe vrillée de plus de vingt mètres lancée en plongeant, qui arrive au centimètre près dans les mains du partenaire en pleine course. Tout un art.

De taille souvent moyenne pour ne pas le vexer, mais petite, si l’on est honnête, le demi de mêlée est généralement entouré d’une garde prétorienne d’armoires à glace dévouées, à l’image du quater back au football américain, son cousin dégénéré qui aime s’abriter derrière des golgoths génétiquement modifiés. Libéré des contingences sécuritaires, il peut alors pleinement se concentrer sur la direction des manœuvres. A la fin du match, son maillot couvert de boue ou déchiré indique par exemple que le demi de mêlée s’est fait martyriser par des prédateurs d’en face, alors qu’un maillot propre permet d’affirmer que les molosses chargés de sa sécurité ont marché tout l’après-midi au garde-à-vous.

Poste crucial, le demi de mêlée est particulièrement exposé. Les mauvaises décisions se voient vite comme un chou-fleur sur une oreille de ballerine, les cafouillages font rapidement rigoler les mesquins appuyés sur la balustrade, et personne n’est dupe quand son autorité est surjouée. Tout un tas de mesures non officielles et relativement folkloriques pour juger sa prestation sont d’ailleurs à la disposition des novices dans bien des stades de campagne! Il est par exemple bien vu pour un demi de mêlée de sortir du terrain aphone, comme si la preuve de son autorité résidait dans la quantité de décibels déversés sur le troupeau d’avants.

Les plus talentueux ont de l’or dans les mains et de la lumière dans la tête

mais ça, il faut être un peu plus averti pour le remarquer….

 

Steve DACHARRY

 

Autres propositions

Partagez cet article

A propos de l'auteur

Steve DACHARRY

(0) Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>