CAMON ET LA ROSE ( Ariège)

 

 

 

village

Photo de présentation: ladepeche.fr    Photo ci-dessus : photosariege.com

Enveloppé par les coteaux boisés de la vallée de l’Hers, le petit village de CAMON se déploie autour de son ancienne abbaye bénédictine. Chaque année, en mai, lors de la fête des Roses, ses hautes maisons de pierre grise et ses ruelles exaltent la reine des fleurs: roses du jardinier, du poète ou des amoureux, parfums de rose, dégustations et ventes de produits à base de rose qui est devenue son emblème.

Une abbaye-château

full-view-of-abbaye-chateau

Photo: tripadvisor.fr

Construite sans doute au 8° Siècle, l’abbaye de CAMON fut plusieurs fois endommagée : lors de l’inondation de 1279, provoquée par la rupture du barrage du lac de Puivert, puis en 1494, lors du pillage du village par des bandits de grand chemin. Reconstruite au 16°  Siècle, elle fut alors doublée d’une tour rectangulaire (baptisée le château) où s’installa l’évêque de Mirepoix, Philippe de Lévis. L’ensemble fut vendu comme bien national en 1791.

Les fortifications

fortifications

Photo: photosariege.com

Entourant CAMON elles furent édifiées à la fin du 15° Siècle, sur ordre du prieur Philippe de Lévis. On pénètre toujours dans la partie ancienne du village par un porche ménagé dans un corps de bâtiment couronné par un campanile.

Des cabanes au coeur des vignes

cabanes

Photo: ladepeche.fr

Les cabanes en pierre sèche visibles sur les collines aux alentours de CAMON remontent, pour les plus anciennes, au Moyen-Âge.Elles furent bâties par les villageois afin d’abriter les outils nécessaires à l’exploitation du vignoble. Aux 18° et 19° Siècles, le village se développant, certains les transformèrent en petites fermes. Soigneusement entretenu, ce patrimoine rural fait aujourd’hui l’objet d’un passionnant sentier de découverte. La promenade guidée dure environ deux heures.

Le village des roses

Cette fête des Roses correspond à une vieille tradition. Autrefois, CAMON était avant tout un village de vignerons. Ses habitants plantèrent des rosiers au pied des vignes; particulièrement sensibles, ces rosiers prévenaient les viticulteurs de l’arrivée des maladies.

Cependant le phylloxéra sévit à la fin du 19° Siècle et décima les vignes. Les rosiers restèrent et devinrent l’emblème de cette « forteresse du méandre ».

A la découverte de CAMON

Entrée vieux village

Photo: les-plus-beaux-villages-de-france.org

Commencez votre visite par l’entrée principale du village, Il s’agit d’ une porte du 16° Siècle percée dans les remparts et dotée d’une horloge. Vous gagnerez ensuite la place Philippe de Lévis. L’église, qui date du 16° Siècle, mérite une visite pour la beauté de sa nef unique, pour ses peintures et son trésor. L’abbaye se visite : on y découvre la cour du cloître, le puits médiéval, la grande galerie, l’oratoire et le réfectoire où est érigée une belle croix de chemin en pierre.

Michel BENTEJAC

Autres propositions

Partagez cet article

A propos de l'auteur

Michel BENTEJAC

(0) Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>