AU RENDEZ-VOUS D’UNE GENEREUSE RIVIERE – LA BASSE VALLEE DU TARN

ulmarden.pagesperso-orange.fr

Moins spectaculaire que les gorges du même nom, la basse vallée du Tarn en amont d’Albi s’écoule sans chercher à impressionner. Un itinéraire agréable à travers les plateaux schisteux du Ségala Tarnais. Paisible, verdoyant trajet scandé de villages surplombant la vallée.

SAINT-JUERY cité industrielle du 19° Siècle, AMBIALET cramponné à un éperon rocheux et BROUSSE le CHATEAU à la forteresse médiévale vous éblouirons.

Laborieux de lutter à armes égales, quand la basse vallée de la rivière doit se battre contre la notoriété des célèbres Gorges du Tarn.

La vallée du Bas- Tarn a de la ressource. Son public est celui intimiste recherchant des coins tranquilles et aussi curieux de culture industrielle.

A la sortie d’Albi à Saint JUERY, le défilé rocheux tourmenté et profond a été mis à profit de longue date par la métallurgie. Pas de paysage de carte postale, les passionnés d’histoire industrielle y trouverons leur compte.

DDM JEAN MARIE LAMBOLEYLA COMMUNE D ARTHES SOUS LES FEUX DE L ACT

natifs 50-graulhet.wifeo.com

Vestiges de haut fourneau, hangars aux toits triangles et cheminées de brique créent un paysage ouvrier, entretenu par l’activité des Aciéries du Tarn.

Un musée dévoile les grandes heures de cette aventure.

Le site du saut de Sabo où dès le 12° Siècle, une chaussée est construite pour répartir l’eau sur les deux rives, afin d’alimenter les nombreux moulins  (à blé, à huile),  foulons  (à papier, à feutre) et martinets (à cuivre) qui s’y sont installés.

SABO

alertes-meteo.com

En amont, la rivière se glisse sans remous entre d’agréables collines engourdies sous les chênes et les châtaigniers.  MARSAL, est un village  posé sur la rive gauche, balcons en bois fleuris, treilles de vigne, vergers fruitiers, roses trémières, hortensias, granges aux portes branlantes.

Marsal

commerces.com

Plus en amont, la rivière indolente, pare tour à tour une ferme, une église isolée, un hameau dominant la vallée ou un moulin esseulé.

Surgit AMBIALET, improbable village accroché à une pointe rocheuse, dans une boucle du Tarn. Une usine à la singulière allure de château Renaissance est déposé dans cet isthme .Un sentier grimpe jusqu’au prieuré.Au sommet du cingle la vue éclaire la jetée rocheuse d’où émerge le village.

Ambialet

jpgphotos.unblog.fr

Toujours remontant le Tarn, TREBAS-les-BAINS  s’est développé autour de bases médiévales et de fortifications. L’utilisation des eaux de Trébas-les-Bains remonterait aux temps les plus anciens. Les propriétés curatives et thérapeutiques des eaux cuivrées, ferrugineuses des trois sources furent redécouvertes durant les années 1800.

Lové au creux d’une courbe de la rivière le village se tourne vers l’Est en direction de Brousse le Château et l’Aveyron.

Porte Trébas

Une des portes de TREBAS les Bains

La pierre remplace la brique. Les versants se parsèment de champs dorés dans lesquels sont piquées des fleurs solitaires témoins d’une vie rude.

BROUSSE le CHÂTEAU village éperon à la pierre mate, aux toits de lauze surgit au milieu des collines, au confluent du Tarn et de l’Alrance.pont et chateau de brousse.

decouvrir.blog.tourisme-aveyron.com

Parcourir les calades dallées jusqu’au château médiéval vous permet de lire à même les pierres toute une histoire de France.

 

Michel BENTEJAC.

Autres propositions

Partagez cet article

A propos de l'auteur

Michel BENTEJAC

(0) Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>